Étiquettes

, , , , ,

Quelles différences ?

Si ces deux « rituels » de la dégustation sont connus en théorie, il s’avère parfois délicat de révéler ses plus beaux flacons dans des conditions optimales. Suivant les cas de figures, un vin nécessitera un carafage ou une décantation.

L’action de carafer (ou « aérer ») permet d’oxygéner le vin et de révéler ses arômes de manière plus évidente. Lorsqu’un vin semble fermé ou plat, un carafage d’une heure au minimum est recommandé afin de le rendre plus expressif et disponible.

Durant cette phase, les vins jeunes, au caractère particulièrement tannique s’assoupliront tandis que les vins âgés dévoileront leurs arômes les plus complexes.
L’action de décanter consiste à séparer les matières solides d’un vin âgé, ou pour certains vins non filtrés, de séparer le vin d’éventuel dépôt. Cette action concerne presque exclusivement les vins d’un certain âge, et permettra également de laisser s’évanouir les éventuelles odeurs de réduction (odeurs indésirables dues au confinement du vin).


Quel vin décanter et/ou carafer ?

Les vins blancs aussi sont susceptibles d’être aérés. Les crus de qualité se caractérisent, en général, par un équilibre situé entre le fruit, l’acidité et le gras. L’aération est souvent préconisée pour renforcer l’expression du fruit, atténuer la tension acide et développer le corps.

Les Bourgogne sont de bons exemples de vins à carafer. Jeunes, la carafe les assagit et permet d’appréhender la texture velouté du chardonnay, sur un Chassagne Montrachet par exemple. Pour les bourgognes mûrs, la décantation révèle les arômes enfouis et l’aération souligne l’expression du terroir.

Les vins rouges, en général, bénéficient d’un passage en carafe, même si le Pinot Noir à une grande tendance à l’oxydation. A l’inverse, certains grands vins de la vallée du Rhône, comme les Côte-Rôtie, demanderont un minimum de 3h de carafage avant de révéler leurs arômes les plus complexes. Il faudra ainsi adapter le temps « d’exposition » suivant la structure du vin.

Pour les vins âgés enfin, sauf si l’on sait par avance que la matière va encore être particulièrement présente, il est plus prudent de ne pas carafer à l’avance et de profiter de l’évolution au cours de la dégustation.

Advertisements