La « robe » du vin et ses secrets

Mots-clefs

, , , ,

La couleur et l’opacité d’un vin (également appelé « robe ») donnent d’importantes informations sur le type et le style du vin que l’on s’apprête à boire. On concentre habituellement la dégustation sur les arômes ressentis en bouche et au nez, mais l’analyse rapide de la robe à la lumière du jour (ou avec une lumière et un fond blanc) révèle de fines différences entre les vins.

La robe du vin est-elle pâle ou plutôt intense, voir opaque? Cet élément permet déjà de différencier un vin léger d’un vin plus puissant: les vins avec une robe opaque on tendance à être plus puissant et plus tanniques.  Le vigneron choisit en effet de mettre la peau du raisin en contact avec le jus plus ou moins longtemps, ce qui définira l’intensité de la robe et le style du vin.

Voici les robes des principaux vins rouges français:

1. Cabernet Sauvignon jeune

Le Cabernet Sauvignon est pratiquement opaque, mais légèrement moins que la Syrah. Dans sa jeunesse, sa couleur est rubis profond au centre et magenta sur les bords. Le Cabernet Sauvignon ne portera la couleur orangée, caractéristique des vieux vins, qu’après une quinzaine d’année. Le Smith Haut Laffite 2008 est un vin à dominante de Cabernet Sauvignon qui développe une robe profonde typique de ce cépage Bordelais.

2. Cabernet Sauvignon/Merlot âgé

Lors du vieillissement du vin, la robe perd de son intensité pour laisser place à des variations de couleur qui tirent plus vers l’orangé et la brique. L’évolution de la robe dépend également de la région dans laquelle le vin a été produit ainsi que de la qualité du vignoble. La Mission Haut-Brion 1997 par exemple, déjà relativement âgé,  présente ces variations de couleur caractéristique des grands vins de Bordeaux.

3. Merlot jeune

La robe du Merlot à tendance à se rapprocher des vieux Cabernet Sauvignon, mais elle a une caractéristique qui lui permet de se démarquer des autres vins jeunes: elle a de très légères notes orangées sur le contour du verre.  Les Pomerol ont tendance à avoir une dominante de Merlot, comme le fameux Petrus ou encore Vray Croix de Gay.

4. Syrah

Ce cépage possède une robe particulièrement opaque, à la manière du Mourvèdre et du Grenache. Les vins issus de la Syrah sont très denses et ne présentent presque pas d’évolution suivant leur vieillissement. Leur robe est principalement pourpe/sombre et légèrement magenta sur les bords. Les St Joseph sont un bon exemple de vins issus de Syrah, à la robe profonde et opaque.

5. Pinot Noir jeune

Le Pinot Noir est un cépage immédiatement identifiable grâce à sa couleur rubis pâle et transparente. Suivant les producteurs et les appellations, le Pinot Noir aura une coloration cerise légère (Chambolle-Musigny) jusqu’à une robe plus dense et sombre (Nuit St GeorgesFixin).

6. Pinot Noir âgé

Tout comme le Cabernet Sauvignon, le vieux Pinot Noir aura tendance à aller vers un couleur brique orangée, allant même vers du marron pâle pour les plus vieux millésimes. Au fur et à mesure du vieillissement, le Pinot Noir s’éclaircira pour laisser une robe presque transparente. Un vieux Volnay du Domaine de Montille aura certainement cette robe pâle représentative des vieux Pinot Noir de Bourgogne.

(Schéma Wine Folly ©)

Le domaine OGIER & FILS

Mots-clefs

, , , , , ,


Le domaine

Créée en 1859, la société Ogier et Fils s’est établie comme une des maisons phares de la vallée du Rhône.  Elle possède ses vignes depuis plus de 7 générations. En 1983, Michel Ogier a été le premier de la famille à vinifier. Par la suite, c’est Stéphane, son fils, qui reprendra le domaine familial après avoir fait ses études à Beaune en 1997.

En l’espace de 10 ans, Stéphane a multiplié par quatre la superficie du domaine familial, ce qui l’a amené à développer des cuvées parcellaires de qualité et une gamme de vins complète. Ses parcelles de vigne s’étendent des Côte-Rôtie au Condrieu. Les 11 hectares de vignes sont cultivés en agriculture biologique.

Le soin apporté par l’équipe Ogier, de la vigne à la vinification, est complété par un élevage minutieux dans leurs caves. Véritable maître dans l’art de l’élevage en fut, Stéphane Ogier s’adapte aux différents cépages et terroirs de la vallée du Rhône pour tirer le meilleur de chacun d’entre eux.

Une gamme complète

Le vignoble de Stéphane Ogier s’étendant sur plusieurs territoires, il produit une gamme complète de vins blancs et rouges principalement à base de Viognier ou de Syrah, allant du Côte-Rôtie au Condrieu.

La « Rosine » est sa cuvée la plus répandue.

Elle est composée à 100% de Syrah issues de vignes de 10 à 15 ans, puis élevées 14 mois en barrique pour assagir la matière.

Le vin se distingue par un nez expressif de cassis, de réglisse et de tapenade, avec un léger boisé. La bouche, franche à l’attaque, devient ronde et ample après oxygénation. Les tannins bien présents sont complétés par un puissant arôme de réglisse. Cette cuvée est une « petite Côte-Rôtie », puissante et gourmande, qui pourra aisément patienter quelques années afin d’arrondir la matière.

Ses cuvées haut de gamme « Lancement » et « Belle Hélène », respectivement issues de la côte blonde et de la côte rozier, comptent quant à elles parmi les Côte-Rôtie produite  en Rhône et assurent un garde d’une trentaine d’années pour les meilleurs millésimes.

Robert Parker apprécie particulièrement le style du domaine Stéphane Ogier et lui a décerné une belle place dans sa fameuse notation:

Côte Rôtie cuvée Belle Hélène 2009 : 96-100

Côte Rôtie cuvée Lancement 2007 : 98

Condrieu cuvée Les Vieilles vignes de Jacques Vernay 2009 : 92-94

Syrah L’âme soeur 2009 : 90-92

Décanter ou carafer, quelles rituels pour vos plus belles bouteilles ?

Mots-clefs

, , , , ,

Quelles différences ?

Si ces deux « rituels » de la dégustation sont connus en théorie, il s’avère parfois délicat de révéler ses plus beaux flacons dans des conditions optimales. Suivant les cas de figures, un vin nécessitera un carafage ou une décantation.

L’action de carafer (ou « aérer ») permet d’oxygéner le vin et de révéler ses arômes de manière plus évidente. Lorsqu’un vin semble fermé ou plat, un carafage d’une heure au minimum est recommandé afin de le rendre plus expressif et disponible.

Durant cette phase, les vins jeunes, au caractère particulièrement tannique s’assoupliront tandis que les vins âgés dévoileront leurs arômes les plus complexes.
L’action de décanter consiste à séparer les matières solides d’un vin âgé, ou pour certains vins non filtrés, de séparer le vin d’éventuel dépôt. Cette action concerne presque exclusivement les vins d’un certain âge, et permettra également de laisser s’évanouir les éventuelles odeurs de réduction (odeurs indésirables dues au confinement du vin).


Quel vin décanter et/ou carafer ?

Les vins blancs aussi sont susceptibles d’être aérés. Les crus de qualité se caractérisent, en général, par un équilibre situé entre le fruit, l’acidité et le gras. L’aération est souvent préconisée pour renforcer l’expression du fruit, atténuer la tension acide et développer le corps.

Les Bourgogne sont de bons exemples de vins à carafer. Jeunes, la carafe les assagit et permet d’appréhender la texture velouté du chardonnay, sur un Chassagne Montrachet par exemple. Pour les bourgognes mûrs, la décantation révèle les arômes enfouis et l’aération souligne l’expression du terroir.

Les vins rouges, en général, bénéficient d’un passage en carafe, même si le Pinot Noir à une grande tendance à l’oxydation. A l’inverse, certains grands vins de la vallée du Rhône, comme les Côte-Rôtie, demanderont un minimum de 3h de carafage avant de révéler leurs arômes les plus complexes. Il faudra ainsi adapter le temps « d’exposition » suivant la structure du vin.

Pour les vins âgés enfin, sauf si l’on sait par avance que la matière va encore être particulièrement présente, il est plus prudent de ne pas carafer à l’avance et de profiter de l’évolution au cours de la dégustation.

Le Salon de la Revue du vin de France

Mots-clefs

, , , , , , , , ,

L’équipe de la Note Rouge s’est déplacée ce week-end au Palais Brongniart où s’est déroulé le Salon du vin organisé par la Revue du vin de France. Un évènement de taille puisqu’il rassemblait 250 vignerons soigneusement sélectionnés par la RVF, avec plus d’un millier de vin disponibles à la dégustation !

 

 

Notre équipe a parcouru les domaines en repérant quelques belles cuvées :

 

– La maison Jacquesson, plébiscitée par la RVF pour son champagne frais, vineux et atypique. La « cuvée 735 » s’adresse clairement aux amateurs ; à découvrir absolument. Sa nouvelle « cuvée 736″ sera disponible, selon les responsables, d’ici septembre prochain. Patience…

 

Pol Roger, la maison favorite de Winston Churchill, nous a fait gouter une superbe cuvée « Réserve 2002« , élégante et gourmande, sur les notes florales et fruitées ; tout ce dont on peut attendre d’une des dernières grandes maisons de champagne « familiale ».

 

– En bordelais, c’est Château Siaurac qui nous a accueilli avec un « Plaisir de Siaurac » (Lalande de Pomerol),  100% merlot, charmeur et sur la rondeur. Son Pomerol, « Vray Croix de Gay » est une belle cuvée classique, un vin de garde assurément.

 

– La Loire était bien représentée avec Jacky Blot et son domaine la Taille aux Loups, reconnu pour ses Montlouis-sur-Loire pétillants, frais et surtout disponibles à des tarifs très abordables. Une bonne alternative au champagne pour l’apéritif.

 

– Goûtés également à notre grande surprise des vins chinois, dont le « Silver Heights Summit 2009 » un cabernet franc produit à l’ouest de Pékin. On ressent le style bordelais bien présent dans le verre, même si le vin a été conçu à des milliers de kilomètres de là ! Une découverte intéressante qui laisse entrevoir une évolution qualitative de cette région encore toute jeune.

 

Les tanins et l’astringence

Mots-clefs

, , , , ,

Lors de la dégustation d’un vin, avez-vous déjà ressenti une sensation soudaine de sécheresse sans pouvoir l’expliquer? Associez-vous le terme « astringence » à une notion obscure du langage œnologique? La Note Rouge vous propose de mieux comprendre ce phénomène et son rôle dans la conservation du vin !

Définition et propriétés des tanins

Les tanins sont des molécules organiques naturellement présentes dans la peau du raisin, mais également dans la « rafle » (l’extrémité de la tige) et les pépins du fruit.

Indispensables dans la vinification, les tanins sont parfaitement inodores. Leur fonction principale est de défendre chimiquement le vin contre certains parasites qui peuvent entrer en contact et entamer ses qualités gustatives. Les tanins jouent également un rôle dans le vieillissement du vin ; le passage en fût de chêne neuf ou vieilli favorise l’apport de tanins complémentaires, également présents dans le bois.

Quelles sont les bénéfices des tanins sur le vin ?

Les tanins permettent de conserver le vin plus longtemps et de développer des arômes plus complexes au cours du vieillissement. Ce sont leurs échanges avec l’oxygène à travers le bouchon qui dirigeront l’évolution du vin durant les longues années de garde.

Lorsqu’on goute un vin tannique (et donc astringent), l’effet desséchant occupe entièrement la bouche, aussi bien la langue que l’intérieur des joues.

Certains cépages sont plus tanniques que d’autres, mais on considère qu’il y’a environ 10 fois plus de tanins dans les vins rouges que dans les vins blancs. Il est donc important de les maîtriser lors de l’assemblage car ils communiquent facilement de l’astringence au vin.

Les vins « astringents » peuvent être bus jeunes, mais ils doivent le plus souvent être carafés afin d’ouvrir leurs arômes et leur fruit. Les cuvées comme le St Joseph d’Aurélien Chatagnier, ou encore le Domaine de Montcalmès ont ce caractère tannique qui permettra d’accompagner de belles viandes. Ces bouteilles révéleront tous leurs secrets aux plus patients d’ici quelques années…

Le Marathon du Médoc

Mots-clefs

, ,


Une course unique

Le marathon du Médoc fait partie de ces évènements qui ne laissent pas indifférent.

Considéré par certains comme le « Marathon le plus long du monde », le challenge consiste à traverser le Médoc par ses appellations les plus prestigieuses : Saint-Julien, Pauillac, Haut-Médoc et Saint-Estèphe!

Sur le parcours de 42,195 km, il y’a autant de points de ravitaillements en eau qu’en vin, et les tartines de fois gras sont distribuées aux côtés des traditionnelles oranges.

Le parcours se fait dans un esprit festif et les 8500 participants annuels sont exclusivement déguisées; cette année  le thème est « L’Histoire et les civilisations ».

Le parcours du combattant

En une seule boucle, le circuit traverse plus de 50 châteaux et propose aux participants de déguster leurs meilleurs crus!

La liste exhaustive des propriétés traversées lors de la course:

Km 1 : Château LA ROSE PAUILLAC (Pauillac)

Km 2,5 : Château LYNCH-BAGES (Pauillac)

Km 3 : Châteaux CORDEILLAN-BAGES et BELLEGRAVE, Château FONBADET (Pauillac)

Km 4 : Château PICHON-LONGUEVILLE COMTESSE DE LALANDE –

Château LATOUR (Pauillac)

Km 6 : Château LEOVILLE POYFERRE, Château LEOVILLE LAS CASES (St Julien)

Km 7 : Châteaux LEOVILLE LANGOA et LEOVILLE BARTON (St Julien)

Km 8 : Château DUCRU-BEAUCAILLOU (St Julien)

Km 9 : Château BEYCHEVELLE , Château BRANAIRE-DUCRU (St Julien)

Km 10 : Château SAINT PIERRE (St Julien)

Km 11 : Château GRUAUD-LAROSE (St Julien)

Km 13,5 : Château LAGRANGE (St Julien)

Km 16 : Château LA ROSE TRINTAUDON (Haut-médoc)

Km 18 : Château BATAILLEY (Pauillac)

Km 20 : Château GRAND PUY LACOSTE (Pauillac)

Km 22 : Château PIBRAN (Pauillac)

Km 22,5 : Château PONTET-CANET (Pauillac)

Km 23 : Château MOUTON ROTHSCHILD (Pauillac)

Km 25 : Château LAFITTE-ROTHSCHILD (Pauillac)

Km 26 : Château COS D’ESTOURNEL , Châteaux COS LABORY (St Estèphe)

Km 27 : Château LE CROCK (St Estèphe)

Km 28 : Château POMYS (St Estèphe)

Km 30 : Château MARQUIS DE SAINT ESTEPHE (St Estèphe)

Km 33 : Château PHELAN SEGUR (St Estèphe)

Km 34 : Château TRONQUOY-LALANDE, Château MEYNEY (St Estèphe)

Km 36,5 : Château MARBUZET (St Estèphe)

Si vous êtes sportifs et amoureux du vin, n’hésitez pas à vous inscrire pour la prochaine course de septembre!

Une cuvée signée Francis Ford Coppola

Mots-clefs

, , , , , , , ,


Francis Ford Coppola Winery

La naissance du vignoble

Francis Ford Coppola sort actuellement un de ses films les plus personnels avec Twixt, disponible dans les salles depuis le 11 avril. Mais ce septuagénaire n’est pas seulement un réalisateur mondialement connu pour la trilogie du Parrain et d’Apocalypse Now. C’est également un grand amateur de vin. Sa passion l’a amené à devenir vigneron il y’a  maintenant plus de trente ans. En 1975, le cinéaste fit l’acquisition du vignoble d’Inglenook en Californie avec les revenus du premier volet du Parrain.

Au fil des années, Coppola a fait progresser la surface de son domaine ainsi que la qualité de ses vins de manière considérable. En effet, le réalisateur s’est offert récemment les services de Philippe Bascaules qui n’est autre que le directeur d’exploitation du prestigieux Château Margaux (de 1990 à 2011). Cet expert viticole a désormais pour mission de faire d’Inglenook l’un des meilleurs crus de la Napa Valley !

Director's Cut Chardonnay

Director’s Cut Chardonnay

Le terme « Director’s Cut » désigne la version d’un film représentant le plus le réalisateur. Coppola a donné carte blanche à ses équipes de vignerons et a personnellement supervisé la production de cette cuvée. Ce vin reflète donc la vision du vigneron vis-à-vis du cépage afin qu’il exprime pleinement son caractère.

Ce pur Chardonnay séduisant et gourmand est issu de la Russian River Valley en Californie ; il est élevé pendant 10 mois en fût de chêne neuf français (50%) et de moins de 2 ans (50%), ce qui en fait un vin complexe et aromatique.

Le nez présente des arômes puissants de gousse de vanille avec de beaux fruits exotiques typiques des Chardonnay des régions chaudes. Viennent ensuite des notes de miel et de noisettes grillées…

La bouche révèle une grande richesse, une belle rondeur et un moelleux élégant.Vous pourrez accorder ce vin avec une belle volaille à la crème et aux morilles ou encore une salade tiède au poulet curry!

Les médias: une sphère économique dynamisante

Les médias sont fascinants.

Ils font partie de notre quotidien : ils nous relient aux autres dès le commencement de la journée (écoute des informations dans sa voiture), pour beaucoup d’entre nous, ils nous permettent de vivre (entreprises du secteur média), ils nous permettent de nous détendre (vision de films à la télévision ou au cinéma), de nous renseigner (comparaison de produits sur Internet).

Leur apparition s’est faite au gré des avancées technologiques, au détriment, il est vrai, de certains (baisse de la vente de la presse papier).
Le média est peut-être aujourd’hui à son apogée comme en témoigne le succès de l’Iphone, récepteur multimédia.

Mais qu’est-ce qu’un média exactement, et à quoi sert-il ?

A l’origine, media est le pluriel de medium en latin, mais par abus de langage, un média est un support permettant de transmettre un message de manière unilatérale ou bilatérale à un ou plusieurs destinataires.

Par conséquent tout ou presque est média. Dans le langage courant, on entend par média, les supports suivants :
– presse (papier)
– radio
– télévision
– cinéma
– Internet

Pour les émetteurs, les médias ont des enjeux décisifs, puisqu’ils permettent de générer de l’argent.

Voici les chiffres d’affaires pour donner un ordre de grandeur :

– En France

Radio NRJ 330 millions d’euros en 2009
RMC&BFM TV 124 millions d’euros en 2009
TV France télévision* 480 millions d’euros en 2008
TF1 2,6 milliards d’euros en 2009
Canal + 4,5 milliards d’euros en 2009
Presse Le Figaro 580 millions d’euros en 2007
Le Monde 628 millions d’euros en 2007
Internet 26,5 milliards d’euros en 2010

*fin de la publicité le soir

– Dans le monde

TV 135 milliards d’euros en 2008
Cinéma 21 milliards d’euros en 2008

Les acteurs, nous les connaissons bien : ils sont historiques. Pour aller plus loin, nous pouvons les placer sur une échelle de valeurs :

Chronologiquement, le « média » suit un cycle dans lequel opèrent différents acteurs:

1) L’expression des besoins trouve sa source dans le grand public ou les entreprises suivant la nature de l’information.
2) La collecte des données est effectuée par des agences type AFP qui ont des référents sur tous les continents.
3) Le traitement et l’analyse des données concernent en partie AFP mais surtout les agences type Bloomberg qui se spécialisent dans la revente d’informations.
4) La production de connaissances est réalisée par les journaux papiers, télévisés ou internets, dans lesquels l’information est développée, ce qui lui confère une valeur ajoutée.
5) La diffusion de cette information traitée par des acteurs comme TF1 ou Radio France permet ensuite l’intégration par le grand public.

Voici détaillé quelques uns de ces acteurs :

Entreprise : Le Monde
Support utilisé : Papier ; Internet
Marché : Français
Public visé : Grand public
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des donnés à analyse des données à vente de l’information
Petit descriptif : Journal de type généraliste, fondé en 1944 par Hubert Beuve-Méry, avec une diffusion journalière d’environs 300 000 copies.

Entreprise : The Times
Support utilisé : Papier ; Internet
Marché : Anglais, International
Public visé : Grand public
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des donnés à analyse des données à vente de l’information
Petit descriptif : Journal de type généraliste fondé en 1785 par John Walter, aujourd’hui il a une diffusion journalière d’environs 500 000 copies et c’est le journal anglais le plus connu.

Entreprise : Bloomberg
Support utilisé : Télévision, Internet, presse, radio
Marché : Mondial
Public visé : Professionnel
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des donnés à analyse des données à vente de l’information.
Petit descriptif : Groupe d’information americain spécialisé dans la finance, qui fournit de l’information aux professionnels, mais aussi en partie accessible au grand public.

Entreprise : France Info
Support utilisé : Radio
Marché : Français
Public visé : Grand public
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des donnés à analyse des données à vente de l’information
Petit descriptif : Radio publique française fondé en 1987, qui fournit de l’information en continue.
Elle appartient au groupe Radio France.

Entreprise : AFP (Agence France Presse)
Support utilisé :
Marché : Français, International
Public visé : Professionnels
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des données à vente de l’information
Petit descriptif : Agence de presse française qui fournit de l’information à l’état brut aux professionnels du secteur, cet à dire aux medias qui ensuite diffusent l’information au grand public.

Entreprise : Google
Support utilisé : Internet
Marché : International
Public visé : Grand Public
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des donnés à vente de l’information
Petit descriptif : Principal moteur de recherche sur internet qui fournit de l’information de masse.

Entreprise : TF1
Support utilisé : Télévision Internet
Marché : Français
Public visé : Grand Public
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des donnés à analyse des données à vente de l’information
Petit descriptif :Chaine généraliste française appartenant au groupe Bouygues.

Entreprise : BBC
Support utilisé : Télévision, Radio, Internet
Marché : Anglais, International
Public visé : Grand Public
Chaine de valeur : Fait générateur à traitement des donnés à analyse des données à vente de l’information
Petit descriptif : Groupe public de radiotélévision anglais, fondé en 1922.Le groupe possède plusieurs chaines nationales et une chaine d’information diffusé au niveau mondial, la BBC World, qui est la chaine anglaise la plus connue est réputé mondialement pour la qualité de ses programmes.

Leur positionnement est le suivant :